histoire contemporaine du yoga : Quel enseignement de yoga traditionnel est-il accessible aujourd’hui pour un Occidental?

Tara Michael nous donne un exposé sur l’histoire contemporaine du yoga.

……
Mais tout d’abord il faut expliquer la situation malheureuse d’innombrables yogin et le discrédit dans lequel était tombé le Hatha-yoga à la fin du XIxe et au début du xxe siècle. La plupart des anciens ordres de renonçants (samnyâsin), étaient shivaïtes,une partie d’entre eux furent répartis en dix groupes principaux, les Dashanâmî, par Shankarâcârya au VIIIe siècle, puis à partir du XII siècle se constituèrent des ordres de renonçants vishnouïtes, nommés Vairâgî,tandis que les Nâthapanthî formèrent de nouveaux ordres de yogin, shivaïtes pour la plupart, suite à la prédication de Gorakshanath vers le XIIesiècle ; plus tard vinrent des ordres issus d’un mouvement de synthèse entre l’Hindouisme et l’Islam, les Kabîrpanthî et les Dâdûpanthî, et des ordres de samnyâsin Sikhs, les Udasî et les Nirmala.

C’est dans la deuxième partie du XVIe siècle que Madhusûdana Sarasvati, un fameux écrivain Védântin vivant à Bénarès, organisa le premier un corps de combattants ascétiques. Il était affligé par les fréquents massacres de samnyâsin par les fakirs musulmans qui étaient généralement armés, et toujours militant avec violence. Il décida de former une partie des ascètes,qui porteraient des armes et protégeraient leurs compagnons ascètes. Son but ne pouvait être accompli qu’en rassemblant des samnyâsin non Brahmanes, des Kshatriyas, des Vaishyas, et surtout, ce qui était nouveau, en admettant une multitude de Shûdras parmi les samnyâsin. Ce fut le début des ordres d’ascètes guerriers, nommés Nâgâ, du Hindi Nangâ qui veut dire « nus ». En effet ils ne portent qu’un kaupina ou langoti, une petite pièce de tissu en guise de cache-sexe. Comme les Digambara, les ascètes Jain « vêtus d’espace », ces Nagâ ont pour caractéristique d’aller presque complètement nus, d’endurcir leur corps aux conditions rudes de la vie itinérante par des observances physiques ardues (tapasya) qui établissent leur capacité de se rendre insensibles à la douleur, ils pratiquent des exercices et des techniques de combat et s’entraînent au maniement des armes.

Le chemin de la libération passe pour eux par l’effort physique et la vaillance,qui doivent prédominer sur l’effort mental et la méditation. Mais ils sont dirigés spirituellement par les Paramahamsa, des samnyâsin au dessus de tout préjudice de caste, qui acceptèrent d’être leurs précepteurs.
…..
L’article en PDF :

histoire comptemporaine du yoga-Tara Michael-infosYoga_2018 03-00

par Tara Michael, Info-Yoga mars 2018

http://www.tara-michael.com/Tara_Michael/Entretien.html
http://www.infosyoga.info/

Naga