Le diagnostic ayurvédique

Comment s’établit le diagnostic ayurvédique?

 

Diagnostique ayurvedique

Pour établir un diagnostic ayurvédique, le praticien explore les causes et les divers aspects de la maladie, se renseigne sur les habitudes de vie du patient, les habitudes alimentaires, les conditions de travail, familiales… puis prend les pouls de la personne, examine également les caractéristiques physiques du patient, la nature de sa peau, de ses cheveux, de son appétit, l’état de ses yeux, de ses ongles, de sa langue, de son urine et de ses selles.diagnostic ayurvedique de la langue
L’étude attentive de tous ces signes le renseignera sur la nature du problème qui touche la personne. Un praticien expérimenté peut même percevoir les signes d’un déséquilibre susceptible de causer une maladie avant qu’elle se manifeste. Il pourra alors aider la personne à corriger le déséquilibre, prévenant ainsi l’apparition de la maladie. Cet aspect préventif est d’ailleurs crucial en Ayurvéda. On tâche d’éveiller l’intelligence innée du corps et de l’esprit, de leur restituer leur faculté naturelle à prévenir la maladie, et d’entretenir la joie et la sérénité. On veille à renforcer les défenses naturelles de l’organisme et à stimuler les processus d’élimination des toxines et des impuretés dans le but de préserver la santé.
Le but du diagnostic en Ayurvéda est de déterminer quel Dosha s’accumule excessivement. Un Dosha en excès gagne assez de force pour causer une maladie.  Ainsi, il définit un objectif thérapeutique pour les traitements.

les 20 attributs pour le diagnostic ayurvedique

Le Diagnostic du pouls

La prise du pouls s’effectue sur l’artère radiale, sur la face antérieure externe du poignet avec les 3 doigts du milieu : l’index, le médium et l’annulaire
La position de l’index indique les pulsations de Vata (80 à 100 pulsations par minute).
La position du majeur indique les pulsations de Pitta (70 à 80 pulsations par minute).
La position de l’annulaire indique les pulsations de Kapha (60 à 70 pulsations par minute)
Lorsque le pouls Vata prédomine il ressemble aux mouvements d’un Serpent, rapide et glissant.
Lorsque le pouls Pitta prédomine il ressemble aux mouvements d’une Grenouille, sautillant, excité et régulier.
Lorsque le pouls Kapha prédomine il ressemble aux mouvements d’un Cygne, flottant sur l’eau, lent et puissant.
En plus de donner une indication sur le dosha en excès, le pouls permet d’obtenir des indications sur l’état des différents organes, selon l’intensité de la pression exercée par les doigts.
La prise du pouls ne doit pas être effectuée après : un effort physique, un massage, après avoir mangé ou bu de l’alcool, pris un bain de soleil ou s’être assis à côté d’un feu ou après un rapport sexuel