Shiatsu

Shiatsu thérapeutique, un art énergétique

 

Le shiatsu (littéralement « pression des doigts ») est une technique de thérapie manuelle japonaise qui se base sur les principes énergétiques de la médecine traditionnelle chinoise en vue de corriger des troubles fonctionnels ou organiques. Il se pratique par pressions perpendiculaires sur le corps du receveur en utilisant les pouces, doigts ou autres parties du corps afin de faire relâcher les tensions du receveur et de stimuler la circulation de l’énergie (« Ki »).

C’est une pratique simple qui peut être pratiquée par tout le monde dans une optique de détente et de bien-être.
Gilles Brémond a été certifié par l’école Iokaï Shiatsu en 2010.
 Certification Iokai shiatsu

Masunaga fonde le IOKAÏ en 1960, et ouvre l’institut IOKAÏ à Tokyo huit ans plus tard.
Le Iokaï Shiatsu, comme définit par Masunaga, est l’art de la communication par le toucher, pour rééquilibrer le système énergétique du receveur, prenant en compte l’être dans sa globalité psycho-physique.

Les bienfaits :

Il aide à :

  • Réduire le stress et les tensions
  • Stimuler et renforcer le système d’autodéfense de l’organisme
  • Équilibrer le système énergétique dans sa globalité
  • Apporter une détente physique et psychique, contribuant ainsi à améliorer le bien-être

Il se pratique habillé dans une tenue souple et naturelle. Le receveur est allongé sur un tapis au niveau du sol.

Shiatsu

Reconnaissance

Parution au JO de la première reconnaissance officielle du shiatsu JORF n°0170 du 25 juillet 2015 page 12688  texte n° 29.

Le shiatsu devient un titre professionnel sous l’appellation « spécialiste shiatsu » niveau III, code NSF* : 330 pour une durée de 5 ans.

Le SPS est le Syndicat Professionnel de Shiatsu dont la vocation est d’aider la reconnaissance des professionnels.
N° d’adhérent au SPS : 10801

Code de déontologie :code-deontologie_sps

Applications du Shiatsu

Une évaluation pan européenne des effets à long terme du Shiatsu sur 984 clients dans trois pays (Allemagne, Espagne, Royaume Uni) a confirmé les effets bénéfiques à court et long terme, tant sur les symptômes traités que sur le mode de vie (A.F.Long, 2007). Ces résultats soulignent le rôle positif du Shiatsu et les conséquences de sa pratique régulière sur la diminution du recours aux médecines conventionnelles. Un article dans le journal « Le Monde » décrit l’utilisation du Shiatsu dans une trentaine d’hôpitaux parisiens comme une pratique complémentaire des traitements au long cours.