5 faits prouvés sur les bienfaits du Yoga

Julien Perret 29 octobre 2012 sur http://www.directosteo.com

Combien de fois avez vous pensé aux énergies qui animent votre corps avant de vous dire que vous ne pouviez décemment pas croire à ce genre de principes alors qu’ils n’ont aucun fondements scientifiques ? Avez-vous déjà ri en écoutant un professeur de Yoga décrire les sensations qui parcourent votre corps avec des mots s’attachant plus à la magie qu’à la réalité médicale ? Pourtant, personne ne doute des bienfaits du Yoga.

Quoi qu’il en soit, ce temps est probablement résolu depuis qu’une scientifique détentrice d’un PhD, Stephanie Shorter, a présenté un résumé les principaux résultats des recherches conduites sur le Yoga par des scientifiques au cours d’une conférence à Dallas. Aussi déroutant que cela puisse paraître, son intervention a donné une nouvelle vision sur cette discipline rapprochant enfin la réalité physiologique et médicale des bienfaits du Yoga et de la rhétoriques d’un autre temps utilisées par les adeptes de la pratique. Retour en quelques points sur les résultats présentés.

Le Yoga a un effet positif sur l’organisme.

Alors qu’une première étude de qualité lancée en 1980 démontrait clairement l’impact du Yoga sur la baisse du niveau d’hydro-cortisone dans le corps, d’autres plus récentes démontrèrent qu’il existaient des cas particuliers dans lesquels le Yoga avait l’effet inverse. Comme pour invalider l’interet de la pratique chez certains malades. Pourtant, en y regardant de plus près Stephanie Shorter s’aperçoit que ce niveau augment dans le cas particulier des patients atteints de fibromyalgie (syndrome polyalgique idiopathique diffus).

Or ces patients sont justement ceux qui ont besoin d’augmenter le niveau de cortisone présent dans leur corps. L’effet est donc inverse, mais positif pour ces patients. Les études ont beau démontrer des effets antagonistes du Yoga, on s’aperçoit toujours du bienfait de ces effets sur l’organisme. Quelle qu’en soit la raison évoquée (placebo ou autres) les faits sont la !

Plus vous serez relaxés, plus vous serez en bonne santé

Nous avons appris à vivre à 100 à l’heure, et entendre ces gourous nous raconter sans cesse que nous nous sentirons mieux si nous ralentissons peut faire sourire. Pourtant, les études sur le système nerveux tendent à prouver que l’équilibre entre les systèmes sympathique et parasympathique n’est possible qu’avec des rythme respiratoires lents, de l’ordre de 6 respirations par minute. Dans les autres cas, les systèmes entrent en lutte permanente l’un contre l’autre. Le Yoga aide justement à relaxer l’organisme et à obtenir une respiration plus lente et contrôlée. Finalement, les gourous ne se trompent peut être pas tant que cela !

Le Yoga rajeunit

Beaucoup d’entre vous n’y croient pas. Pourtant, en prenant un peu de recul sur le processus de vieillissement, on s’aperçoit que ce précepte mystique n’est pas si faux qu’il ne le semble.

Les recherches démontrent en effet que la pratique régulière du Yoga aide à réduire le stress oxydant à l’interieur de notre organisme. Pour information, Le stress oxydant est un facteur d’inflammation. Il est aussi considéré comme une des principales causes de cancer et jouerait un rôle dans la maladie d’Alzheimer, comme dans plusieurs affections plus courantes telles que les maladies cardio-vasculaires, les accidents cérébro-vasculaires, l’arthrite rhumatoïde ou les cataractes. En d’autres termes : plus de Yoga revient à moins de maladies et de vieillissement de vos cellules.

Vous trouverez toujours le temps de faire du Yoga

Les études précédentes s’attachaient à démontrer les effets du yoga sur des pratiques longues, des programmes de 8 à 12 semaines en moyenne. Difficile de croire dans ces conditions que le Yoga peut avoir un effet positif à petite dose. Le fait est que peut d’entre nous peuvent consacrer 8 semaines à un stage de Yoga complet !

C’est pourquoi d’autres études sur des temps plus court ont été lancées. Elles démontrent qu’il est souvent plus efficace de pratiquer des petites séances de yoga régulières qu’une grosse dose d’un coup. Ainsi, mieux vaut étaler 3 fois 30 minutes sur une semaine que de faire 90 minutes en une seule journée. C’est le même principe que dans votre alimentation. Le fait de manger beaucoup de choses saines une fois par semaine ne sera jamais aussi efficace qu’un petit peu tous les jours !

Faire le pont se sert pas uniquement à assouplir le dos

Les instructeurs de Yoa prôneront souvent l’intérêt de la posture particulièrement complexe qu’est le pont en arrière. Pourtant, en dehors d’être une preuve de votre souplesse, cette posture désagréable ne semble pas particulièrement utile à votre vie. Détrompez-vous !

Connaissez vous le nerf vague ? Le nerf vague ou nerf pneumogastrique est la Xe paire des nerfs crâniens. C’est une voie très importante de la régulation végétative (digestion, fréquence cardiaque…) mais aussi du contrôle sensorimoteur du larynx et donc de la phonation. Ce nerf qui relie les principaux organes de votre corps au cerveau peut être stimulé mécaniquement : lorsque vous respirez profondément avec le ventre par exemple. C’est ainsi que la pratique du Yoga, des postures de pont couplée à la respiration profonde permet d’améliorer votre santé cardiaque, en augmentant sa capacité à fonctionner à rythme variable.

J’espere que cet article aura réussi à lever vos doutes quant aux bienfaits du Yoga. Si vous pratiquez le yoga et que vous voulez partager vos ressentis, n’hésitez pas à utiliser les commentaires !